Wineglobe: quand dégustation rime avec innovation


Wineglobe : Qu’est ce que c’est?

Chai du Chateau Corbin Grand Cru Classé
Wineglobe au chateau Corbin Saint Emilion Grand Cru Classé

Cette invention pourrait bien révolutionner le monde vinicole!
Après 5 ans de tests et d’expériences menés dans les chais en collaboration avec des propriétés viticoles de renom, La Famille Paetzold, marque déposée, implantée à Bordeaux, a remporté en 2020 le prix de l’innovation pour son invention le WINEGLOBE ou CUVE DE VERRE.

famille Paetzold
La famille Paetzold

Wineglobe – Dans la famille Paetzold je demande le père

Michael Paetzold
Michael Paetzold

Pour comprendre les origines de cette invention, faisons connaissance avec le fondateur : Michael Paetzold. Né en Allemagne, il arrive en France à l’adolescence. Après avoir obtenu son diplôme d’oenologue, il fonde son entreprise en procédés oenotechniques auprès des vignerons.

En 2005, Michael acquière son propre vignoble le Domaine Paetzold dans le sud de la France ( Appellation Côtes Catalanes).
Sensibilisé au Bio et à la Biodynamie ( voir notre article sur la biodynamie) Michael travaille son vignoble dans le respect de la nature.

Inventeur et entrepreneur dans l’âme, il réfléchit à un contenant qui permettrait au raisin de révéler le maximum de son potentiel. Il se met alors en quête de trouver une alternative aux cuves déjà existantes, qu’elles soient en béton, en inox ou bien en bois, comme le fût ou la barrique.

C’est ainsi qu’en 2020, il dépose le brevet pour son invention :
le Wineglobe est né.

L’ancêtre du Wineglobe?

dame Jeanne Vino Passeport
Dame Jeanne

Connaissez vous le nom de cette bouteille?
On l’appelle la Dame Jeanne.
Les vignerons du Roussillon, entre autre, l’utilisent depuis des siècles pour élever leurs vins doux naturels comme le Maury. Ces bombonnes en verre sont exposées au soleil et aux variations de températures durant plusieurs mois, favorisant ainsi l’oxygénation du vin.

De la Dame Jeanne au Wineglobe, un pas… de géant à franchir

Wineglobe vides - Famille Paetzold Bordeaux
Wineglobe vides – Famille Paetzold Bordeaux

Après une réflexion commune avec des vignerons en Bourgogne, Michael imagine une cuve qui serait faite de ce matériau noble : Le verre.

Le verre possède de nombreux atouts

Le Wineglobe est un beau bébé de 220 litres et pèse environ 34kg.
Il mesure 920 mm de hauteur. Ok très bien mais pourquoi un vigneron choisirait cette cuve?

  • Il est résistant 7mm d’épaisseur
  • Il a une durée de vie quasi éternelle. Contrairement à une barrique par exemple, que le vigneron doit changer au bout de 4 ans d’élevage
  • Il est neutre : pas d’interaction avec le vin, au contraire les arômes sont bien préservés
  • Utilisé pour les vins blancs, rouges ou rosé aussi bien pour la vinification que pour l’élevage.
  • Facile à nettoyer car lisse moins d’aspérités que dans le bois, donc plus hygiénique
  • pas besoin d’ouiller, c’est à dire de remettre du vin pour compenser l’évaporation, puisque la cuve est hermétique. Moins de soufre est nécessaire puisque le vin n’est pas en contact avec l’oxygène.

Stéphane Derenoncourt, Domaine de L’A témoigne :

« J’ai 7 Wineglobe dans mon domaine. Je vinifie et élève des vins blancs et je travaille sur une cuvée de Cabernet Franc aussi.
C’est un récipient génial, j’adore. Il permet de repenser l’élevage dans une quête épurée et de vérité du vin. »

Sa transparence laisse voir les baies de raisin pour notre plus grand plaisir

wineglobe
wineglobe

Wineglobe – Dans la famille Paetzold je demande la fille

Marie Paetzold
Marie Paetzold Directrice Famille Paetzold

« La valeur n’attend pas le nombre des années »

Pierre Corneille

Ne vous y trompez pas, cette toute jeune femme a déjà tout d’une cheffe d’entreprise. Remarquez, elle a de qui tenir.
Les 3 enfants de Michael font partie de cette aventure entrepreneuriale, qui en fait une famille attachante et unie dans un même projet.

Marie nous ouvre les portes de son uniVERRE

C’est dans son bureau du siège Girondin, au dessus des ateliers, que je retrouve Marie. Employée dans la finance à Paris, elle a décidé de revenir sur Bordeaux pour tenir les rennes de l’entreprise La Famille Paetzold dédiée au projet Wineglobe.
Je perçois rapidement toute la passion qu’elle met dans ce projet, murit depuis plusieurs années. D’abord confidentiel, la collaboration s’est faite avec plusieurs propriétés viticoles de France et d’ailleurs. Depuis décembre 2020, avec le prix remporté, on entend de plus en plus parler de cette innovation dans le métier.
Véritable prouesse technologique et révolution innovante, ce challenge se relève en famille. C’est ça qui m’a plu et qui m’a donné envie de les rencontrer.
Ces cuves, jusqu’à aujourd’hui, étaient soufflées à la bouche par 4 personnes en même temps. Imaginez vous la difficulté du travail. Et la logistique nécessaire.
Alors, qu’à cela ne tienne, les Paetzold se sont dit : nous allons les fabriquer nous même.

Tout commence par le four

four de fusion wineglobe
Four de fusion

Il en a fallut des weekends aux hommes de la famille pour creuser le trou de 5 mètres qui accueille le four. Imaginé et conçu par les ingénieurs de l’entreprise, cet impressionnant dispositif est capable de produire les Wineglobe. Cela a nécessité d’énormes investissements.
Un véritable challenge technique puisqu’ils sont les seuls au monde à produire des cuves en verre de 220 litres! Première coulée du four espérée en avril 2021 avec des cuves de 400 litres!

La cuisine de Marie…

Il faut imaginer une machine de plusieurs tonnes, pour alimenter le four. Des barres de verre sont versées dans une énorme « casserole au bain marie » pour que le verre entre en fusion à 1600°C. Une fois versé dans un moule en forme de « saladier », une centrifugeuse étale le verre à l’intérieur. Le but est d’éviter de créer des bulles d’air qui le fragiliserait.
Les 2 saladiers soudés entre eux forment le futur Wineglobe qui peut avoir différentes tailles.

Imagination – Production – Commercialisation… la famille Paetzold s’occupe de tout.
« C’est la culture allemande de vouloir tout faire soi même » sourit Marie.

Dans un futur proche, Marie veut aller plus loin en organisant un parcours oenotouristique au sein de l’atelier.
Accueillir des visiteurs et montrer le savoir-faire de ses équipes. Voilà une bonne idée.
Comme ça, vous aussi vous aurez la chance de voir ce four petit curieux!

conseil Vino Passeport

Bon à savoir

Wineglobe sous lumière orange Famille Paetzold Bordeaux
Wineglobe sous lumière orange

Ces cuves de 220 litres sont stockées sous une lumière orange. C’est vrai que ça crée une ambiance sympa. Mais la raison n’est pas là. Une molécule présente dans le vin la riboflavine est particulièrement sensible à la lumière. Il peut alors se produire une réaction chimique d’oxydo-réduction qui altère le gout du vin. Résultat : une odeur de chou, ou de caoutchouc se dégage de votre vin. Bref pas terrible. Pour éviter cela, l’entreprise propose un ajustement des luminaires ou une housse à mettre sur le wineglobe.

Wineglobe dessous du couvercle
Famille Paetzold Bordeaux
Wineglobe dessous du couvercle

Après cette visite, je n’avais qu’une envie : déguster les vins élevés en Wineglobe.
Ça m’avait mis l’eau… heu le vin à la bouche.

Dégustation

C’est donc avec grand plaisir que j’ai accepté l’invitation de Marie pour une dégustation au château Corbin, Grand Cru Classé à Saint Emilion.

Marie me fait déguster les nectars dans l’ambiance feutrée du chai à barriques.
Les Wineglobes ont revêtus leur habit de soirée, tout de noir vêtus.
Bon en fait ce sont les fameuses housses faites sur mesure dont je parlais plus haut pour les protéger de la lumière.
J’ai devant moi plusieurs échantillons en monocépage. Cela me permet de dissocier les cépages entre eux ainsi que les méthodes de vinification.

Chai du Chateau Corbin ( Saint Emilion) Cuves de Wineglobe
Wineglobe dans le chai du Château Corbin Grand Cru Classé Saint Emilion

Nous avons là 3 cépages typiques de Saint Emilion :
Merlot / Cabernet Sauvignon / Cabernet Franc
Nous en sommes à 2 mois d’élevage soit en barrique / en cuve inox / en wineglobe
Incontestablement les gouts sont très différents.

Coup de cœur pour le Cabernet Franc!

A la dégustation, ce Cabernet Franc me surprend agréablement par son coté fruité, floral, rond en bouche. Pureté du cépage, finesse aromatique…
Tout ça au bout de 2 mois seulement!
On pourrait aisément le boire dès maintenant. Mais patience, il se réserve pour l’assemblage final (avec le vin élevé en cuve béton ou en barrique.
Il faut imaginer ce que ça donnera dans 4 ans.
La couleur, l’éclat, la brillance en définissent toute la pureté. Tout ça est déjà très prometteur.

Vin élevé en Wineglobe Château Corbin Grand Cru Classé Saint Emilion
robe du vin chateau corbin saint Emiion

Depuis quelques années, les consommateurs souhaitent déguster des vins faciles à boire dans leur jeunesse. Pour pleins de raisons : entre autre le manque de place pour conserver les vins dans de bonnes conditions. Tout le monde n’a pas la chance de posséder une cave pour conserver les vins pendant plusieurs années voir des décennies.
La tendance est aussi à la dégustation de vins moins boisés, moins marqués par la barrique neuve. La pureté du fruit est davantage mise en avant.

Pour conclure, je laisse à Marie le mot de la fin : « Les vins élevés sous verre sont vivants. C’est toute l’expression d’un terroir, d’un cépage qui sont mis en valeur. Notre but est de générer des émotions, faire que le raisin exprime toute sa richesse et son potentiel.« 

vinopasseport

La dégustation ça s’apprend!
Vino Passeport propose des initiations
Pour en savoir plus, visitez notre page Vino Passeport en cliquant ici

Suivez nous sur les réseaux sociaux

Vino Passeport anime vos événements
Ateliers dégustations et animations oenologiques
Entreprises – Challenge d’équipes
Particuliers – EVJF / EVG

Derniers articles à découvrir

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *